Maison de la Malnaye, table d’hôtes fait maison et gourmande en Vendée.
327 rue du curé Barbedette, 85170 Les Lucs sur Boulogne, France.
Tel : 02 28 15 03 21 - Mail : maisondelamalnaye@orange.frmailto:maisondelamalnaye@orange.frshapeimage_1_link_0
 
Nos coffrets cadeaux :Coffrets_cadeaux_ChouettBox.html
SommaireSommaire.html
Tarifs et conditionsTarifs_chambres_dhotes.html
Chambre MielMiel.html
Chambre CaramelCaramel.html
Table d’hôtestable_dhotes.html
Chambre YéyéYeye.html

Autres actus :

Le fait maison à notre table.



Il est de plus en plus courant de parler de «malbouffe» actuellement car il semblerait que nos assiettes nous réservent de mauvaises surprises. Après les scandales alimentaires comme la viande de cheval, le consommateur est en droit de savoir ce que contient son repas. Voilà pourquoi, le label «fait maison» est en discussion : l’utilisation de produits bruts permettant une meilleure traçabilité contrairement aux produits industriels où sont mélangés des produits provenant du monde entier en fonction des coûts d’achat.


De nombreuses études ont maintenant démontré que la «junk food», malbouffe en français, est à l’origine de nombreuses maladies cardio-vasculaires, du diabète et favorise l’obésité. Les graisses et sucres que contiennent les repas de la restauration industrielle sont en beaucoup trop grande quantité pour nos corps sédentarisés. Ce n’est pas innocent si les politiques des pays dits développés se penchent de plus en plus sur le phénomène de l’obésité car tout cela à un coût pour notre sécurité sociale.

L’origine douteuse de certains produits, avec les scandales qui en ont découlé comme le saumon norvégien aux pesticides, la vache folle ou les poulets à la dioxine, a également un effet désastreux sur nos assiettes. Friands de produits divers à bas coûts, certains de nos industriels recherchent partout dans le monde des produits peu chers, quitte à négliger notre santé. Comment s’étonner ensuite de l’accroissement des cancers quand on sait que nos légumes sont bourrés de pesticides, que nos viandes ont été nourries de déchets industriels ?


Il existe pourtant un remède à tous ces maux : la transparence. Le consommateur peut ainsi choisir ce qu’il met dans son assiette et donc dans son corps. Rien ne l’empêche de manger un hamburger, frites, coca, mais il devrait être en droit de savoir exactement ce qu’il avale, libre à lui de choisir ensuite.


A notre table d’hôtes, la transparence existe bien. Premièrement, tous nos produits sont bien «fait maison». Pour votre petit-déjeuner, le pain et les brioches que vous mangerez sont faits par nous même avec une farine biologique achetée à la minoterie de Boussay en Loire Atlantique. Il en est de même pour les confitures : cuites sur nos propres fourneaux dans une bassine en cuivre avec soit nos propres fruits soit avec des fruits de producteurs locaux bio que nous sélectionnons. Le repas du soir, lui, est élaboré en fonction des produits de saison et achetés localement également. Les légumes proviennent soit de notre jardin, soit de la ferme des Grands Chênes aux Lucs sur Boulogne ou de la ferme Mangibio; la viande est achetée chez le boucher de la superette des Lucs sur Boulogne, qui a une très bonne réputation dans la région et qui se fourni chez les éleveurs de la commune et des communes limitrophes ainsi que chez La Fée Cochette. Pour le reste, c’est à dire les aliments de base tels le beurre, l’huile, le sucre etc... nous utilisons les produits alimentaires de la Biocop de la Roche sur Yon ou de la marque UBio. Le vin par contre n’est pas vendéen : d’origine biologique quand même, nous préférons mettre sur notre table des vins du Sud Ouest que nous choisissons en fonction de nos envies et des plats servis dont un excellent Syrah.


Mais en fin de compte, hormis le fait qu’une bonne nourriture vaut une bonne santé, n’est ce pas le goût des bonnes choses qui peut nous réconcilier avec les plaisirs de la table ? Pourquoi ne pas manger moins mais manger mieux avec appétit et en prenant le temps d’éveiller ses papilles gustatives ? En bref, profiter «des bonnes choses de la vie». Et.... bon appétit.